• Studio

Le bal des gens bien (2008)

  • 01.
    Vous Permettez Monsieur
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Aujourd'hui, c'est le bal des gens bien.
    Demoiselles, que vous êtes jolies!
    Pas question de penser aux folies:
    les folies sont affaires de vauriens.
    On n'oublie pas les belles manières,
    on demande au papa s'il permet;
    et comme il se méfie des gourmets,
    il vous passe la muselière.

    Jeune homme

    Vous permettez, Monsieur,
    que j'emprunte votre fille?
    Et, bien qu'il me sourie,
    Moi, je sens qu'il se méfie.
    Vous permettez, Monsieur?
    Nous promettons d'être sages
    comme nous l'étions à notre âge
    juste avant le mariage.

    Bien qu'un mètre environ nous sépare,
    nous voguons par-delà les violons.
    On doit dire, entre nous, on se marre
    à les voir ajuster leurs lorgnons.

    Vous permettez, Monsieur,
    que j'emprunte votre fille?
    Et, bien qu'il me sourie,
    Moi, je sens qu'il se méfie.
    Vous permettez, Monsieur?
    Nous promettons d'être sages
    comme nous l'étions à notre âge
    juste avant le mariage.

    Que d'amour dans nos mains qui s'étreignent!
    Que d'élans vers ton cœur dans le mien!
    Le regard des parents, s'il retient,
    n'atteint pas la tendresse où l'on baigne.

    Vous permettez, Monsieur,
    que j'emprunte votre mère?
    Et, si j’ai l’heure de lui plaire
    Je serai bien votre beau père,

    Vous permettez, Monsieur?
    Nous promettons d'être sages
    comme vous l'étiez à notre âge
    juste avant le mariage.
    juste avant le mariage.
    juste avant le mariage.
  • 02.
    Tombe La Neige
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Tombe la neige
    Tu ne viendras pas ce soir
    Tombe la neige
    Et mon coeur s'habille de noir
    Ce soyeux cortege
    Tout en larmes blanches
    L'oiseau sur la branche
    Pleure le sortilege

    Tu ne viendras pas ce soir
    Me crie mon désespoir
    Mais tombe la neige
    Impassible manege

    Tombe la neige
    Tu ne viendras pas ce soir
    Tombe la neige
    Tout est blanc de désespoir
    Triste certitude
    Le froid et l'absence
    Cet odieux silence
    Blanche solitude

    Tu ne viendras pas ce soir
    Me crie mon désespoir
    Mais tombe la neige
    Impassible manege
  • 03.
    Mes Mains Sur Tes Hanches
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Sois pas fâchée si je te chante
    Les souvenirs de mes quinze ans
    Ne boude pas si tu es absente
    De mes rêveries d'adolescent

    Ces amourettes insignifiantes
    Ont préparé un grand amour
    Et c'est pourquoi je te les chante
    Et les présente tour à tour
    Oui c'est pourquoi je te les chante
    Et les présente tour à tour

    {Refrain}
    Mais laisse mes mains sur tes hanches
    Ne fais pas ces yeux furibonds
    Oui tu l'auras ta revanche
    Tu seras ma dernière chanson

    Dans chaque fille que j'ai connue
    C'est un peu toi que je cherchais
    Quand dans mes bras je t'ai tenue
    Moi je tremblais je comprenais

    Que tu es sortie d'une fable
    Pour venir habiter mon rêve
    Et ce serait bien regrettable
    Que notre amour ainsi s'achève
    Oui ce serait bien regrettable
    Que notre amour ainsi s'achève

    {Au refrain x2}
    Mais laisse mes mains sur tes hanches
    Ne fais pas ces yeux furibonds
    Oui tu l'auras ta revanche
    Tu seras ma dernière chanson
  • 04.
    La Nuit
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Si je t’oublie pendant le jour
    Je passe mes nuits à te maudire
    Et quand la lune se retire
    J’ai l’âme vide et le cœur lourd
    La nuit tu m’apparais immense
    Je tends les bras pour te saisir
    Mais tu prends un malin plaisir
    A te jouer de mes avances
    La nuit, je deviens fou, je deviens fou
    Et puis ton rire fend le noir
    Et je ne sais plus où chercher
    Quand tout se tait revient l’espoir
    Et je me reprends à t’aimer
    Tantôt tu me reviens fugace
    Et tu m’appelles pour me narguer
    Et chaque fois mon sang se glace
    Ton rire vient tout effacer
    La nuit, je deviens fou, je deviens fou
    Le jour dissipe ton image
    Et tu repars je ne sais où
    Vers celui qui te tient en cage
    Celui qui va me rendre fou
    La nuit je deviens fou, je deviens fou
  • 05.
    Ma Tête
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Je l'aimais bien ma tête
    Je la trouvais sympa
    Avec son air poète
    Que je tenais de papa
    Mais j'ai une autre tête
    Depuis ce maudit jour
    Où j'ai perdu la tête
    Pour un stupide amour

    C'était un jour de fête
    Cupidon capricieux
    Dans les yeux d'une brunette
    Avait peint l'amour en bleu
    Elle rêvait de conquête
    Brunette l'inconnue
    Et j'ai joué ma tête
    Ainsi je l'ai perdue

    J'avais perdu la tête
    J'avais plus besoin de chapeau
    Plus de soucis qui végètent
    Dans le jardin du cerveau
    J'avais perdu la tête
    Je trouvais ça sympa
    Car j'attendais Brunette
    Brunette reviendra

    Un jour vint ma brunette
    Sans l'ami Cupidon
    Elle dit: «J'aime plus ta tête»
    Elle dit quand même: «Pardon»
    Tu t'es payée ma tête
    Lui dis-je avec grand coeur
    Elle me rendit ma tête
    Elle emporta mon coeur

    Depuis dans ma petite tête
    C'est un vrai tête-à-queue
    Je suis devenu homme de tête
    Et j'ai le front soucieux
    Le coeur après la tête
    Voilà le leitmotiv
    Qui fait que la planète
    A le coeur bien chétif

    Oui, mon histoire est bête
    Je le sais maintenant
    Elle n'a ni queue ni tête
    J'ai gâché votre temps
    Elle n'a ni queue ni tête
    Mais si vous le voulez
    Promenez-vous sans tête
    Alors vous comprendrez

    Que j'aimais bien ma tête
    Je la trouvais sympa
    Avec son air poète
    Que je tenais de papa
    Mais j'ai une autre tête
    Depuis ce maudit jour
    Où j'ai perdu la tête
    Pour un stupide amour
  • 06.
    Le Ruisseau De Mon Enfance
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Parle-moi de mon enfance, mon vieux ruisseau
    Du temps où coulait ma chance au fil de ton eau

    Parle-moi des doux délires de mes tendres années
    Les bleuets qui les fleurirent sont-ils a jamais fanés

    Parle-moi de ces dimanches où je venais te confier
    En timide voile blanche, mes rêves de papier

    Parle-moi tant que j'y pense de mon premier amour
    Il était tout innocence, a-t-il duré toujours ?

    Parle-moi de mon enfance, mon vieux ruisseau
    Du temps où coulait ma chance au fil de ton eau

    Coule coule mon enfance au fil du souvenir
    C'est un jeu perdu d'avance que de la retenir

    Car le vent de l'insouciance un jour lâcha ma main
    Je vains pleurer en silence et larmes tu devins

    Champs de roses champs de ronces que j'avais traversés
    Je viens chercher réponse, qui de vous m'a blessé ?

    Parle-moi de mon enfance, mon vieux ruisseau
    Du temps où coulait ma chance au fil de ton eau

    Je suis tombé le nez dans un rêve, c'est la faute au ruisseau
    Cœur meurtri je m'en relève, c'est la faute à son eau !
  • 07.
    C'Est Ma Vie
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Notre histoire a commencé
    Par quelques mots d'amour
    C'est fou ce qu'on s'aimait
    Et c'est vrai, tu m'as donné
    Les plus beaux de mes jours
    Mais je te les rendais

    Je t'ai confié sans pudeur
    Les secrets de mon cœur
    De chanson en chanson
    Et mes rêves et mes "je t'aime"
    Le meilleur de moi-même
    Jusqu'au moindre frisson

    C'est ma vie, c'est ma vie
    Je n'y peux rien, c'est elle qui m'a choisi
    C'est ma vie
    C'est pas l'enfer, mais c'est pas le paradis

    Ma candeur et mes vingt ans
    Avaient su t'émouvoir
    Je te couvrais de fleurs
    Mais quant à mon firmament
    J'ai vu des nuages noirs
    J'ai senti ta froideur

    Mes rires et mes larmes
    La pluie et le soleil
    C'est toi qui les régis
    Je suis sous ton charme
    Souvent tu m'émerveilles
    Mais parfois tu m'oublies

    C'est ma vie, c'est ma vie
    Je n'y peux rien, c'est elle qui m'a choisi
    C'est ma vie
    C'est pas l'enfer, mais c'est pas le paradis

    J'ai choisi tes chaînes
    Mes amours, mes amis
    Savent que tu me tiens
    Devant toi, sur scène
    Je trouve ma patrie
    Dans tes bras, je suis bien

    Le droit d'être triste
    Quand parfois j'ai le cœur gros
    Je te l'ai sacrifié
    Mais devant toi, j'existe
    Je gagne le gros lot
    Je me sens sublimé

    C'est ma vie, c'est ma vie
    Je n'y peux rien, c'est elle qui m'a choisi
    C'est ma vie
    C'est pas l'enfer, mais c'est pas le paradis

    C'est ma vie, c'est ma vie
    Je n'y peux rien, c'est elle qui m'a choisi
    C'est ma vie
    C'est pas l'enfer, mais c'est pas le paradis

    C'est ma vie, c'est ma vie
    Je n'y peux rien, c'est elle qui m'a choisi
    C'est ma vie
    C'est pas l'enfer, mais c'est pas le paradis
  • 08.
    Pauvre Verlaine
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    S'il n'y avait le sourire des fleurs
    A quel soleil chaufferais-je mon coeur
    Sans toi ?
    S'il n'y avait la chanson de la pluie
    Qui bercerait mon coeur qui se languit
    De toi ?

    De toi, pauvre Verlaine,
    Il lui faudra beaucoup pleurer
    Ce soir

    Je me souviens, le ciel était en pleurs
    Et ça hurlait, les violons du malheur
    Sans toi
    Mais tu as peint ma vie à ta douceur
    Et un grand feu a jailli dans mon coeur
    Avec toi

    Tu as cueilli tous mes rêves d'enfant
    Pour les bercer sur les ailes du vent
    Mais tu m'as laissé au coeur le goût amer
    D'un bonheur perdu à peine découvert
    Pourquoi ?

    Tu es venue comme Dame Fortune
    Tu es partie sur un rayon de lune
    Pleure, Verlaine, les amours blessées
    Pleure, Verlaine, les coeurs délaissés

    Pour moi, pauvre Verlaine,
    Il lui faudra beaucoup pleurer
    Ce soir

    Comme le fleuve amoureux de la mer
    Je sens couler mes étés, mes hivers
    Vers toi
    Mais où es-tu ? Dans le temps, tu t'enlises
    Et tu ne vis plus que dans l'écho de la brise
    Parfois

    Parfois, pauvre Verlaine,
    Il lui faudra beaucoup pleurer
    Ce soir
  • 09.
    Les Filles Du Bord De Mer
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Je me souviens du bord de mer avec ses filles au teint si clair
    Elles avaient l'âme hospitalière c'était pas fait pour nous déplaire
    Naïves autant qu'elles étaient belles on pouvait lire dans leurs prunelles
    Qu'elles voulaient pratiquer le sport pour garder une belle ligne de corps
    Et encore, et encore, z'auraient pu danser la java

    Z'étaient chouettes les filles du bord de mer
    Z'étaient chouettes pour qui savait y faire

    Y'en avait une qui s'appelait Eve c'était vraiment la fille d'mes rêves
    Elle n'avait qu'un seul défaut elle se baignait plus qu'il ne faut
    Plutôt qu'd'aller chez le masseur elle invitait le premier baigneur
    A tâter du côté de son cœur, en douceur, en douceur
    En douceur et profondeur

    Z'étaient chouettes les filles du bord de mer
    Z'étaient chouettes pour qui savait y faire

    Lui pardonnant cette manie j'lui proposes de partager ma vie
    Mais dès que revint l'été je commençais à m'inquiéter
    Car sur les bords d'la Mer du Nord elle se remit à faire du sport
    Je tolérais ce violon d'Ingres sinon elle devenait malingre

    Puis un beau jour j'en ai eu marre c'était pire que la mer à boire
    J'lai refilée à un gigolo et j'ai nagé vers d'autres eaux
    En douceur, en douceur

    Z'étaient chouettes les filles du bord de mer
    Z'étaient faites pour qui savait leur plaire

    Z'étaient chouettes les filles du bord de mer
    Z'étaient faites pour qui savait leur plaire

    La la la la la la La la la la la la .
  • 10.
    Amour Perdu
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Amour perdu, amour perdu
    Nous reviendra comme le printemps
    Amour perdu, amour perdu
    Nous reviendra plus fort qu'avant

    Je lance ce défi au vieux proverbe
    Qui dit qu'amour perdu ne revient plus
    On pourra dire en conservant le verbe
    Amour perdu nous reviendra grandi

    J'espère de tout cœur les poètes
    Ne m'excluront pas de leur parti
    Mais bientôt nos cœurs seront en fête
    Quand notre amour nous reviendra grandi

    Amour perdu, amour perdu
    Nous reviendra comme le printemps
    Amour perdu, amour perdu
    Nous reviendra plus fort qu'avant

    Pour moi la règle prouve l'exception
    Mais la grammaire y voit des inconvénients
    Aussi j'ai pris une sage décision
    J'emploie le verbe aimer à tous les temps

    Peut-être suis-je donc impardonnable
    Chez les amants déçus, les résignés
    Mais moi je ne suis pas réconfortable
    Par un amour qu'on retrouve sur le pavé

    Amour perdu, amour perdu
    Nous reviendra comme le printemps
    Amour perdu, amour perdu
    Nous reviendra plus fort qu'avant
  • 11.
    J'Avais Oublié Que Les Roses Sont Roses
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Tiens un oiseau qui chante tiens un enfant qui joue
    Une fleur qui s'invente un printemps pour deux sous
    Tiens un soleil qui brille d'où sort-il celui-là
    Des gens qui me sourient ça existe tout ça

    [Refrain] :
    J'avais oublié que les roses sont roses
    J'avais oublié que les bleuets sont bleus
    J'avais oublié tant de belles choses
    J'avais oublié où avais-je les yeux

    Une douce lumière s'enroule autour de moi
    Mille mains familières me fêtent comme un roi
    J'ai retrouvé ma vieille vie, jolis pulls délavés
    A l'instant je m'habille et je repars au passé

    [Refrain]

    Je me trouvais dans un vieux livre que j'ai relu cent fois
    Un monde où il fait bon vivre quitte à vivre sans toi
    Et toi qui n'est plus qu'une ombre dans le ciel bien trop bleu
    Enfin je suis du nombre des imbéciles heureux

    [Refrain]
  • 12.
    En Blue Jeans Et Blouson D'Cuir
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    En blue jeans et blouson d'cuir
    Tu vas rejoindre les copains
    Si tu n'vois pas qu'est c'qu'ils vont dire
    Quand tu les verras demain

    En blue jeans et blouson d'cuir
    Tu te crois en liberté
    On ne pourrait te contredire
    Ça blesserait ta dignité

    En blue jeans et blouson d'cuir
    Tu taquines tous les jupons
    Vise-moi donc ça quelle allure !
    T'as une affiche au pantalon !

    Tu n'es pas mauvais garçon
    Un p'tit rien te fait rougir
    Vas profites de la leçon
    T'es pas fait pour jouer les durs

    Tes blue jeans, ton blouson d'cuir
    Tu les prends pour bouclier
    Contre une vie qu'tu voudrais fuir
    Parce qu'elle t'oblige à t'humilier

    En blue jeans et blouson d'cuir
    Tu taquines les jupons
    Vise-moi donc ça quelle allure !
    T'as une affiche au pantalon !

    Tu n'es pas mauvais garçon
    Un p'tit rien te fait rougir
    Vas profites de la leçon
    T'es pas fait pour jouer les durs
    T'es pas fait pour jouer les durs
    T'es pas fait pour jouer les durs
  • 13.
    Le Néon
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Le néon, le néon
    Le nez en l'air
    L'air d'un...
    Qu'on se le dise
    Entre pantins
    Gare à la crise
    Gare à l'instinct
    Car plus ça monte
    Et plus j'ai honte
    Plus je me rends compte
    Que je ne suis pas grand
    Pas grand, pas grand
    Et ça m'énerve
    J'perds mon latin
    J'perds ma verve
    Et je m'éteins
    Le néon, le néon
    Le nez en l'air
    L'air d'un ...
    Centième étage
    Centième cage
    Centième orage
    Je serre les dents
    Enfin sur terre
    Et solitaire
    Dans les rues j'erre
    Au gré du vent
    Je cherche une âme
    Au cœur du soir
    Je ne réclame
    Qu'un peu d'espoir
    Le néon, le néon
    Le nez en l'air
    L'air d'un...
    Broadway la blonde
    Dans la nuit gronde
    Et c'est la ronde
    Des morts vivants
    Dans ce dédale
    Je perds la foi
    Et un vandale
    S'éveille en moi
    Le bruit me saoule
    Je suis Samson
    Les murs s'écroulent
    Sur ma prison
    Amérique
    A mes risques
    A mes disques
    Je te devais
    J'ai pris le risque
    Tant pis pour toi
    Car dans mes disques
    Tu resteras
    Le néon .... le néon........
  • 14.
    Au Café Du Temps Perdu
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Au café du temps perdu
    Je suis retourné
    Un jour où rien n’allait plus

    J’avais peur d’être déçu
    Mais rien n’avait changé
    Bonsoir ami, bienvenu !

    La patronne m’a reconnu
    Malgré mon costume de notable
    Et comme si elle m’avait attendu
    Elle m’avait gardé la même table

    Au café du temps perdu
    J‘allais quand j’étais riche
    De tous ces riens dont on se fiche
    Quand on a pignon sur rue.

    Au café du temps perdu
    J’allais retrouver la bande
    Et les promesses en sarabande
    D’un avenir non avenu

    Je l’aimais ce temps perdu
    Cette liberté
    Ce trésor, ce luxe absolu

    Mais la vie bien entendu
    N’a pas supporté
    Que j’ignore les sentiers battus

    Alors à la place du cœur
    Elle m’a greffé une calculette
    Mais ce soir avec les rêveurs
    Nous allons chanter à tue-tête

    Au café du temps perdu
    J‘allais quand j’étais riche
    De tous ces riens dont on se fiche
    Quand on a pignon sur rue.

    Au café du temps perdu
    J’allais retrouver la bande
    Qui vous requinquait sur demande
    Chaque fois qu’on n’y croyait plus
    Au café du temps perdu
    J’allais…

    Ces grands moments d’absolu
    Ma vie n’en a plus voulu
    Elle m’a enrôlé

    Ce temps qui semblait perdu
    Cette liberté
    C’était le luxe absolu

    Au café du temps perdu
    Parmi les rêveurs
    J’étais en terrain connu

    Les regrets ont disparu
    Et on dépoussiérait
    Les décors d’un monde révolu

    Avant qu’à la place du cœur
    On nous greffe une calculette
    On s’est quittés aux p’tites heures
    Et on chantait tous à tue-tête
  • 15.
    Inch'Allah
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    J'ai vu l'orient dans son écrin avec la lune pour bannière
    Et je comptais en un quatrain chanter au monde sa lumière

    Mais quand j'ai vu Jérusalem, coquelicot sur un rocher,
    J'ai entendu un requiem quand, sur lui, je me suis penché.

    Ne vois-tu pas, humble chapelle, toi qui murmures "paix sur la terre",
    Que les oiseaux cachent de leurs ailes ces lettres de feu: "danger, frontière"?

    Le chemin mène à la fontaine. Tu voudrais bien remplir ton sceau.
    Arrête-toi, Marie-Madeleine: pour eux, ton corps ne vaut pas l'eau.

    Inch'Allah Inch'Allah Inch'Allah Inch'Allah

    Et l'olivier pleure son ombre, sa tendre épouse, son amie
    Qui repose sous les décombres prisonnières en terre ennemie.

    Sur une épine de barbelés, le papillon guette la rose.
    Les gens sont si écervelés qu'ils me répudieront si j'ose.

    Dieu de l'enfer ou Dieu du ciel, toi qui te trouves ou bon te semble,
    Sur cette terre d'Israël, il y a des enfants qui tremblent.

    Inch'Allah Inch'Allah Inch'Allah Inch'Allah

    Les femmes tombent sous l'orage. Demain, le sang sera lavé.
    La route est faite de courage: une femme pour un pavé

    Mais oui : j'ai vu Jérusalem, coquelicot sur un rocher.
    J'entends toujours ce requiem lorsque, sur lui, je suis penché,

    Requiem pour 6 millions d'âmes qui n'ont pas leur mausolée de marbre
    Et qui, malgré le sable infâme, ont fait pousser 6 millions d'arbres.

    Inch'Allah Inch'Allah Inch'Allah Inch'Allah
  • 16.
    Un Air En Fa Mineur
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Un air en Fa mineur
    Un air venu d’ailleurs
    Un chant de paradis
    Du temps des jours bénis

    Un air en Fa mineur
    L’écho d’anciens bonheurs
    Une voix qui fait du bien
    L’enfant qui se souvient

    Dormi bambino mio
    E tornerà papà
    Dormi tesoro mio
    Egli ti porterà
    Tutte le belle cose
    Che tu potrai sognar
    E anche delle rose
    Per me se Dio vorrà

    Un air en Fa mineur
    Un air tout en douceur
    Qui vous emporte au loin
    Dans un rêve câlin

    Un air en Fa mineur
    Qui caresse mon cœur
    Ma mère qui me sourit
    L’enfant s’endort ravi.

    Dormi bambino mio
    E tornerà papà
    Dormi tesoro mio
    Egli ti porterà
    Tutte le belle cose
    Che tu potrai sognar
    E anche delle rose
    Per me se Dio vorrà
  • 17.
    Ce George(s)
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Mais qu’est-ce qu’il a, mais qu’est-ce qu’il a ce Georges
    A me faire sortir le cœur par la gorge ?
    Mais qu’est-ce qu’il a, mais qu’est-ce qu’il a ce type
    Qu’est toujours là même quand personne le bipe ?

    Oh la la oui ses yeux de braises
    Et sa p’tite fossette au menton
    Je n’en dors plus, j’en deviens niaise oui je fonds
    En pamoison je soupire son nom
    Et elle achète des tas de revues
    Pour y découper ses photos
    Sur tous nos murs l’air détendu
    On voit sourire le beau cabot

    Mais qu’est-ce qu’il a, mais qu’est-ce qu’il a ce Georges
    A me faire sortir le cœur par la gorge ?

    Si encore c’était Clark Gable
    Autant en emporterait le vent
    Mais je dois me farcir sa belle gueule
    De Don Juan toute la journée sur mon écran

    C’est quand même mieux que ton football
    Occupe-toi, lis ou bien picole
    Mais si je bois, j’réponds plus de moi
    J’supporte plus c’ ménage à trois

    Mais qu’est-ce qu’il a, mais qu’est-ce qu’il a ce Georges
    A me faire sortir le cœur par la gorge ?

    L’autre soir en rentrant du boulot
    Avec délice j’passe mes pantoufles
    Mais v’là qu’elle rapplique aussitôt
    M’agresse à me laisser sans souffle
    Est-ce que mon Georges se permettrait
    De s’laisser aller comme tu l’ fais
    Ah il a raison Aznavour
    T ’es beau à r’garder, tu tues l’amour !

    Mais qu’est-ce qu’il a, mais qu’est-ce qu’il a ce Georges
    A lui faire sortir le cœur par la gorge ?

    Chaque fois qu’Monsieur sort son chef d’œuvre
    Faut qu’j’la conduise au cinéma
    Pendant qu’elle avale ses couleuvres, oh la la la
    Moi j’tourne en rond, j’fais les cent pas
    T’as qu’à m’attendre dans un bistrot
    Ah vraiment elle me « pousse-au-crime
    Je prendrai le dernier métro
    Puisque j’te saoûle avec mon film

    Mais qu’est-ce qu’il a, mais qu’est-ce qu’il a ce Georges
    A me faire sortir le cœur par la gorge ?

    Va cours le rejoindre à Hollywood
    C’est ça ! Va te goinfrer de fast-food
    Et toi fiche-moi la paix pauvre pomme
    Prends-en d’la graine, ça c’est un homme !

    Mais qu’est-ce qu’il a, mais qu’est-ce qu’il a ce Georges
    A me faire sortir le cœur par la gorge ?
    Mais qu’est-ce qu’il a, mais qu’est-ce qu’il a ce type
    Qu’est toujours là même quand personne le bipe ?

    Mais qu’est-ce qu’il a, mais qu’est-ce qu’il a ce Georges

    Tu parles d’une exclusivité
    Ton Super Georges il est Clooney

    Mais qu’est-ce qu’il a, mais qu’est-ce qu’il a ce Georges
    A me faire sortir le cœur par la gorge ?
    Mais qu’est-ce qu’il a, mais qu’est-ce qu’il a ce type
    Qu’est toujours là même quand personne le bipe ?
    Mais qu’est-ce qu’il a, mais qu’est-ce qu’il a ce Georges ?
  • 18.
    Tant D'Amour Qui Se Perd
    pas d'extrait
    Lire les paroles
    pas d'extrait
    pas d'extrait
    Y a tant d'amour qui se perd
    Il est dans l'air
    Au bout de nos doigts
    Et tant de coeurs solitaires
    Qui se désespèrent
    Qui n'y croient pas

    Tant d'amour qui nous dépasse
    Tellement il remplit l'espace
    De nos petites vies
    Tant d'amour qui nous fait peur
    Comme les épines sur les fleurs
    On s'en méfie

    Y a tant d'amour qui se perd
    Il est dans l'air
    Il nous attend
    Il est là dans sa lumière
    Mais il se perd
    Il est grand temps

    Et derrière nos solitudes
    On se cache et on élude
    Les émotions
    Qui font que le coeur s'emballe
    Oui, mais si jamais ça cale,
    Les illusions !

    Y a tant d'amour qui se perd
    Il est dans l'air
    Au bout de nos doigts
    Toi qui es là devant moi
    Oui, toi qui rêves
    Et qui ne me vois pas

    Je ne suis rien
    Mais je sais bien
    Sur quelle planète tu t'envoles
    Les yeux fermés
    Chaque fois qu'y en a ras le bol
    Tends-moi la main
    Je t'y rejoins

    Y a tant d'amour qui se perd
    Il est dans l'air
    Au bout de nos doigts
    Et tant de coeurs solitaires
    Qui se désespèrent
    Qui n'y croient pas

    Dois-je croire à tes serments ?
    Est-ce qu'on va s'aimer vraiment
    Et à quel prix ?
    On en lit dans le journal
    Des histoires qui finissent mal
    Oh non, merci !

    Y a tant d'amour qui se perd
    Il est dans l'air
    Il nous attend
    Y a tant d'amour qui se perd
    Il est dans l'air
    Personne ne voit

    Ou alors comme un enfer
    Comme un bras de fer
    Comme une croix
    Une coquille de noix
    Sur la mer
    On trouve sa terre
    Ou on s'y noie

    Tant d'amour qui se perd
    Mais sans amour on se perd
    On se perd
    Dans un désert
    Sans amour
    De désarroi

    Y a tant d'amour qui se perd
    Il est dans l'air
    Au bout de nos doigts
    Et tant de coeurs solitaires
    Qui se désespèrent
    Qui n'y croient pas
écouter l'album sur :

Telecharger l'album sur :